17 février 2015


« Ecole Mariste – Quo vadis ? »

Les 30 et 31 janvier il y avait, dans le Centre de formation du couvent Niederalteich en Bavière, un séminaire de formation sur ce thème. Le séminaire était destiné aux professeurs des anciennes écoles maristes de Cham, Furth et Mindelheim.

Vingt-deux enseignants et enseignantes avaient répondu à l`appel, parmi eux quelques-uns qui jusqu`à présent n`avaient jamais participé à une rencontre organisée par les Maristes. Il y avait, en outre, le portier de Cham, l`économe de Mindelheim ainsi que les Frères Augustin Hendlmeier et Winfried Schreieck. Le centre de formation appartient à l`ordre des moines bénédictins.

Les participants ont rejoint le Centre, le vendredi après-midi. Après l`installation dans les chambres et le souper, Hans Staudner prononça quelques mots d`introduction et présenta les différents participants. Après la prière du soir, durant laquelle nous avons eu une intention particulière pour le Frère Michael Schmalzl, en partance pour une absence prolongée, les participants se sont retrouvés pour une soirée conviviale.

Le lendemain matin, quelques-uns ont profité de l`occasion pour assister à une célébration liturgique des moines, en latin ou en rite byzantin.

Le symbole de la tente (voir lettre du Frère Emili), nous a servi de prélude à notre matinée commune du samedi. Le Frère Augustin nous a donné ensuite un aperçu de l`histoire de la pédagogie mariste, basé sur ses propres recherches. Pour ce faire, il nous a représenté Marcellin Champagnat comme un homme de son temps et fait ressortir ses grands mérites dans le domaine de la pédagogie. Il souligna en particulier les notions d`égalité, d`autonomie, de discipline et d`esprit de famille, sans oublier de les confronter aux défis des temps actuels. Pour nous aider dans la discussion en groupe, on nous remit un feuillet rédigé par le « Colegio Marista » de Costa Rica et qui reprenait une liste des « principes de la pédagogie mariste ».

La pause-café fut suivie d`un exposé clair et convaincant de Hans Staudner, dans lequel il nous montra ce qui faisait d`une école une école catholique ou encore une école mariste. Il fit notamment ressortir les grandes lignes de la vie chrétienne, à savoir : KOINONIA – LITURGIA – MARTYRIA – CARITAS.

Avant de terminer la matinée, on nous a remis un ensemble de feuilles avec des textes qui résumaient les caractéristiques typiquement maristes, comme l`esprit de famille, la simplicité et l`amour du travail, le tout à la manière de Marie. Ces textes et le questionnaire qui les accompagnait allaient servir aux discussions en groupe et à la réflexion personnelle. Au début de l`après-midi nous nous sommes retrouvés en deux groupes pour un échange sur les textes proposés.

Nous eûmes ensuite l`occasion, en petits groupes, de créer et de présenter des affiches reprenant les « vertus » maristes en y insérant des données du « Guardamar-document » (une synthèse des différentes actions et projets dans les écoles maristes, présentée sous forme de tableau par Gottfried Wesseli).

La partie principale se termina par la présentation des travaux des différents groupes. Elle fut suivie par une très belle prière finale où chaque participant reçut un cierge allumé qui passait ensuite de main en main, durant une prière silencieuse et finale d`action de grâce.

Le souper constitua le point final de la journée. Tous les participants et participantes à cette belle journée de formation sont retournés chez eux animés d`une nouvelle énergie mariste. Tous ont apprécié la bonne organisation de la journée et le soutien généreux de la part des responsables de la congrégation.

Bärbel Audebert

 

Alle rechten voorbehouden © Maristen | Webdesign by: WEN Kunst Webdesign | Login