19 décembre 2016

Les Maristes en Europe


La nouvelle communauté européenne « Lavalla200> » en Sicile

Le 2 janvier 2017, l’Institut mariste célébrera le bicentenaire de sa fondation. Dans les lettres qu’il a écrites au cours des trois années de préparation du bicentenaire, le Frère Emili Turú, Supérieur Général, a parlé d’un nouveau projet devant s’appeler « Com­mu­nau­tés internationales pour un nouveau commencement » et a lancé l’invitation sui­vante à tous les Maristes de Champagnat : « discerner, devant Dieu, si tu te sens appelé à quitter ton pays d’origine pour t’incorporer à une communauté internationale dans un autre endroit du monde. »

logo_lavalla200

Son invitation a suscité un nombre de réactions importantes. Au­jourd’hui, le projet « Communautés internationales pour un nouveau commencement » ou « Lavalla200> », comme l’équi­pe organisatrice a décidé de l’appeler, est en cours depuis quel­que temps. En décembre 2015 a eu lieu une première sélection de candidats pour ce projet et en mai de cette année, un groupe comprenant plus de vingt Frères et laïcs a débuté un programme de formation de deux mois au terme du­quel le Supérieur Général les a envoyés en mission.

Les nouvelles communautés internationales, à des stades divers de leur établissement, se trouvent dans les endroits suivants : Tabatinga (Amazone, Brésil), East Harlem (New York, Etats-Unis), Mount Druitt (Sydney, Australe) et Syracuse (Sicile, Italie). Cette der­nière est la nouvelle communauté pour la Région Européenne. Cela a été un sujet de grande réflexion et de grande discussion parmi les cinq Provinces maristes d’Europe, par exemple lors de la récente réunion de la CEM (Conférence Européenne Mariste). Le président de la CEM écrit : « Conscients du fait qu’il s’agit d’une nouvelle communauté qui est rattachée à toutes les Provinces d’Europe, nous encourageons les Provinces, les communautés et les Frères à faire montre de proximité, communication et soutien. » Pour répondre à cet encouragement, nous avons le plaisir de publier ci-dessous le rap­port que le Frère Michael Callinan, l’un des membres de la nouvelle communauté de Syracuse, a écrit.

siracusa

Gabriel, Frère Onorino, Mario et Frère Michael

Suite à une longue période d’investigation, la première communauté Lavalla200> de la Région Européenne a commencé à prendre forme. Les choses ont commencé pour de bon il y a un peu moins de deux mois dans la plus récente communauté mariste d’Eu­rope à Syracuse, une ville petite mais célèbre située sur la côte sud-est de la Sicile. Les Européens sont tout à fait conscients des exigences que l’arrivée de demandeurs d’asile impose à divers pays, et ces exigences sont peut-être encore plus pressantes en Italie, spécialement dans le sud du pays. L’île italienne de Lampedusa, à proximité de la Libye, est l’endroit vers lequel de nombreux bateaux, surchargés et en piètre état de naviguer, mettent le cap avec des succès mitigés. A ce jour, plus de 150 000 personnes ont dé­bar­qué sur les côtes italiennes rien qu’en 2016. Un nombre important de ces personnes sont des mineurs non accompagnés, en majorité des garçons et des jeunes hommes. C’est sur leurs besoins de recevoir une éducation et une formation que la communauté Lavalla200> de Syracuse a voulu se focaliser.

Cette nouvelle communauté, interculturelle et internationale, a été choisie parmi celles qui ont participé au programme de formation Lavalla200> organisé plus tôt dans l’an­née. Les membres de la communauté sont Mario Araya Olguín, 31 ans, un Mariste laïc du Chili (Province de Santa Maria de los Andes), Michael Callinan, 49 ans, un Frère d’Australie (Province d’Australia), Gabriel Bernardo Da Silva, 27 ans, un Mariste laïc du Brésil (Province de Brasil Centro Sul) et Onorino Rota, 69 ans, un Frère d’Italie (Pro­vince de Mediterránea). Le Frère Onorino, appuyé par d’autres de sa Province, s’est préparé pendant des mois à démarrer ce projet et il était le premier à arriver à Sy­ra­cuse. Ayant trouvé « refuge » à l’évêché et réglés certaines affaires, Mario, Gabriel et Frère Michael se sont joints à lui dès qu’ils avaient leur visa.

Les trois non-Européens sont quotidiennement immergés dans l’étude de l’italien et la communauté entière a commencé à se porter volontaire dans un centre/internat de « premier accueil » destiné aux mineurs non accompagnés qui est situé au nord de Syracuse à environ quinze minutes de la ville. La majorité des garçons/jeunes hommes de ce centre viennent de l’ouest de l’Afrique. Ce ministère est l’une des étapes d’in­ves­ti­ga­tion entreprises par les membres de la communauté; la branche diocésaine de Caritas Italiana, la Croix Rouge italienne et plusieurs autres organisations locales à but non lucratif ont également commencé d’autres enquêtes.

Un besoin d’éducation, de formation et d’accompagnement des jeunes gens de­man­deurs d’asile existe clairement, particulièrement dans cette partie d’Europe. Ils ont ris­qué leur vie pour échapper à des situations qui incluent la violence, la pauvreté, la per­sécution et le conflit armé. Les membres de la communauté Lavalla200> regardent vers l’avant : leur capacité grandissante en italien leur sert à être des porteurs d’es­poir et de soutien pratique pour ces jeunes gens tendant la main pour qu’on les aide. L’im­pli­ca­tion initiale des membres de la communauté est déjà bien accueillie par l’église locale ainsi que par les diverses agences et associations à but non lucratif, bien qu’on en soit à un stage précoce dans la vie communautaire et le voyage de mission de la communauté Lavalla200>.

Veuillez prier pour eux et pour ceux qu’ils accompagnent alors que notre Région Eu­ro­péenne s’engage sur un nouveau territoire.

Frère Michael Callinan
1er décembre 2016

Plus d’information sur le projet « Lavalla200> » :
www.champagnat.org/400.php?a=24

 

Alle rechten voorbehouden © Maristen | Webdesign by: WEN Kunst Webdesign | Login